Quelques ressources internes

Remarques :
Ces ressources internes (Vidéos, liens, textes,…) sont souvent des éléments constitutifs des interventions ou ateliers. Sortis de leur contexte, elles peuvent ne pas avoir la même pertinence, voire le même sens.

Quelques mots :

Se connecter à la source, percevoir ce qui souhaite advenir et l’aider à naître

Quels sont les principes et les pratiques qui vont nous permettre de contacter et déployer nos meilleures possibilités d’avenir ?

La technologie sociale qui sous-tend les diverses interventions repose essentiellement sur un processus en forme de U magistralement théorisé par Otto Scharmer (Théorie U).

Composé de 5 mouvements dont chacun est fondé sur un ensemble de principes et de pratiques :

Co-Initier : écouter l’autre et ce que la vie vous appelle à faire
Co-Percevoir : se rendre sur des lieux à haut potentiel et écouter, esprit et cœur grands
Co-Presencing : s’intérioriser et réfléchir, laisser émerger la connaissance intérieure.
Co-Créer : prototyper un microcosme du nouveau afin d’explorer le futur par l’action
Co-Évoluer : Cultiver des éco-systèmes d’innovation et en agissant à partir du tout émergent.

Au plaisir d’ouvrir de nouvelles voies (voix) ensemble, de se relier, d’approfondir, de partager ce qui nous traverse profondément.


Vincent.

VIDÉOS :

Retourner la caméra vers Soi…

Nous sommes allés dans l’espace.
Et à un moment, à la fin du 20e siècle, en visant les étoiles, en visant la lune, nous avons commencé à retourner la caméra vers la planète Terre vers nous-mêmes.

Et nous avons été fascinés par la beauté de la planète que nous avons vue, et choqués par les effets collectifs non désirés que nous sommes sur le point de vivre.
Et de diverses façons, ce parcours est également applicable aux vies de beaucoup d’entre nous.
Le parcours que nous avons fait avec le clip n’est pas seulement le parcours de quelques astronautes, cela représente également le parcours collectif que nous avons fait en tant qu’humanité.

Donc nous recevons une éducation.
Nous faisons carrière.
Nous visons les étoiles.
Nous montons à l’échelle. (encore faudrait-il être sur le bon mur…)
Et à un moment, nous sommes confrontés à de nouveaux défis, de nouvelles situations, qui nous invitent, qui nous demandent de nous arrêter et de retourner la caméra et de nous poser les deux questions fondamentales de la créativité, qui sont :
Qui suis-je? Qui est mon Moi?
Et pourquoi suis-je là? Quel est mon vrai Travail?

Et c’est un questionnement que personne ne peut vous enseigner.

Et c’est un questionnement, pourtant, qui demande, pour pouvoir l’explorer, un contexte de conversation et d’écoute profonde.
C’est un aspect essentiel de la pratique dans les Ateliers.

Profitons de l’occasion pour que vous preniez un moment pour retourner, vous aussi, la caméra sur vous et observer, relever les expériences personnelles que vous venez d’avoir, en notant vos pensées, vos ressentis sur ces deux questions.

Prenez un crayon et un carnet, posez le crayon sur la feuille notez simplement ce qui vous vient. Sans calculer, sans vous inquiéter de la forme, de l’orthographe, du sens, notez, notez…

En regardant la vidéo, qu’est-ce qui vous a touché ?
Qu’est-ce qui s’est connecté à vous pas seulement ici, mais aussi là ? (pas seulement à l’esprit, mais aussi au cœur)

Et puis aussi, en retournant cette caméra vers la planète Soi et votre vie, où, en quoi, expérimentez-vous un monde qui arrive à sa fin qui est mourant ?
Et où, en quoi, expérimentez-vous un monde qui cherche à naître ?

Et vous pouvez l’appliquer au monde extérieur.
Vous pouvez l’appliquer à ce qui se passe dans votre contexte organisationnel.

Mais vous pouvez aussi appliquer ces questions à, peut-être, le plus grand défi, mais aussi le plus intéressant… à son propre soi.
Parfois, on montre d’anciens schémas, d’anciennes attitudes qui, en fait, devraient partir en fumée.

Et où, dans ma propre vie et dans mon propre travail, Je me connecte aux sources du renouveau ?

En fin, pour conclure, notez maintenant vos réflexions sur les deux questions suivantes :
Où, en quoi, vivez-vous un monde qui se termine / se meurt ?
Où, en quoi, vivez-vous un monde qui veut naître ?

En espérant que ces quelques questionnements vous ont permis de sortir, d’alchimiser quelques pensées et ressentis.

Vincent


Laisser venir à soi le chemin…

Ci-dessous un extrait du film « La Légende de Bagger Vance » montrant clairement au travers de cet exemple ce fameux futur émergent, cette perception de ce qui veut advenir dont il est question lors de nos rencontres, de nos travaux, de nos « entrainements ».

Jour après jour, la cohésion du champ social (déjà mise à mal dans son évolution naturelle) est minutieusement attaquée et ce, de toutes parts, dans tous les secteurs, en surface comme en profondeur. Nombre d’entre nous observe les dégâts dans son domaine d’activité, tente de survivre comme il peut, les uns, les unes en se rebellant, les autres en se soumettant aux diktats imposés « d’en haut »… chacun selon son tempérament, son histoire, ses croyances. Ce qui nous est demandé là, est de trouver en nous les ressources pour rejoindre au plus profond un espace, un lieu, d’où nous pouvons nous écouter, nous parler, échanger, nous inspirer mutuellement, co-créer… un lieu de conscience, d’Humanité.


Rejoindre un contenant où nous sommes vivants et vivantes, d’où s’exprime l’inclusion, d’où nous parvenons à être avec et non contre.
C’est de ce lieu, de cet espace qu’émerge ce qui veut advenir, en cet endroit que peut apparaître le chemin, notre chemin.
Si nous nous éveillons au large cercle de la réalité qui nous entoure, son intelligence peut se joindre à la nôtre d’une manière qui porte beaucoup plus loin que tout ce que nous pouvons imaginer à partir de notre conscience concentrée en un point.

Liens :